Ferrage raté.

Publié le

Ferrage raté.

Vendredi 19 juillet.

Ce vendredi 19 juillet, dès le lever, le soleil chauffe déjà ! Nous changeons les chevaux de pâture ! Il faut tout déplacer, enlever les piquets ainsi que le fil et la batterie, replacer les piquets 200 m plus loin, vient le tour des gros. Qu’ils sont heureux, enfin des hautes herbes à se mettre sous la dent.

Fin de matinée, retour du maréchal ferrant afin de rechausser URSULA. Mais rien à faire, malgré de nombreux essais, elle ne veut pas monter dans le métier car le maréchal était trop brutal pour notre jeune jument. Tant pis elle restera sans fer pour le moment.

Pour moi, atelier couture. Après la prise de mesures et le découpage du tissu, j’utilise une machine que l’ont ma prêtée. Zut, zut, zut, pas moyen de réglée la tension, conclusion, retour à l’ancienne ! Du fil, une aiguille et on y va !

Arthur et Harald mettent en place le timon. Dernière soudure à l’horizon.

Tout prend de plus en plus forme.

Fin de journée, ballade avec URSULA déférée, au trop, au trop et encore au trop, ensuite, nous baladons VITA pendant environ 2 heures à travers les villages voisins tout en passent à travers bois par des chemins bien caillouteux.

Quelle aventure !

Bonne soirée Béa

Ferrage raté.Ferrage raté.
Ferrage raté.

Commenter cet article