Rencontre à Remies

Publié le

Dimanche 1er septembre

Cherchant comme à notre habitude, un endroit pour se poser, en fin de journée, presque monotone, j’aperçois un peu en arrière sur ma droite, une pâture presque bien verte ! J’arrête la maison qui roule. Que vois-je dans le chemin où se trouvent seulement deux villas ? Trois jeunes enfants accompagnés par une maman et son amie, ils courent tous vers nous, car une demi heure plus tôt nous avons croisé le frère de Karine, la maman, qui comme par transmission de pensées, dit à son épouse : “je suis sûr que cette fin d’après-midi, ils cherchent un endroit pour se reposer, et ajoute, le terrain de foot serait pas mal !“ Entre temps, il appela sa sœur Karine, pour la prévenir de notre passage

. Et comme le hasard fait très bien les choses, c’est à elle que nous demandons nourriture verte pour nos trois gros. Elle nous dirige dans la pâture à côté de sa maison. Il ne se passe pas une demi heure pour que Monsieur le Maire apparaisse, qui n’est autre que le papa de Lucie, l’amie de Karine, d’une générosité

exemplaire il nous propose deux cents litres d’eau qu’il se fait un plaisir de nous amener le matin du deux septembre ainsi qu’un compresseur, muni d’un gonfleur pour remettre du vent dans les pneus de la calèche. Pendant ce temps, nous faisons connaissance avec le compagnon de Karine, il s’appelle Amine, d’origine africaine avec un sens de l’accueil comme il y a longtemps que nous n’avons plus rencontré, il nous invite dans son âtre pour le diner qu’il mitonne avec passion pour nous, mais aussi de son ami Sully, un réunionnais, avec qui j’ai échangé une conversation en kréol mais aussi un ti punch litchi et mangue de la maison Isautier fort bien réputée sur l’île, en même temps nous dégustons des bouchons avec de la sauce piment chinois directement

sorti de la réunion, quel régal. Voila, je vous dis à tous un grand merci pour votre générosité.

Bises, bonne soirée Harald

Commenter cet article

Amine 09/09/2013 00:33

Puisque la vie de l'homme ne ressemble qu'a un champ et voila disparue dès que passe un vent brulant,il ne faut pas grand chose à un homme d'ouvrir son coeur donc sa porte à une personne (Une famille) en quête de de ressource et surtout de bien de choses.
Mes felicitations et surtout gardez-vous d'avancer et de nous donner des news.Nous sommes de tout coeur avec vous et que la générosité humaine vous accompagne.
Que mille tombent à votre coté et dix mille à votre droite sachez que vous êtes dans mes prières jour et nuit.
Mille pensées à Béa et aux enfants et à très vite j'espère.

Lucie 06/09/2013 00:20

Coucou la petite famille j'espère que vous allez bien et que tout se passe à merveille pour vous et vos "gros" comme vous dites si bien ... Je vous félicite pour ce petit article sur remies c'est tout à fait ça ... Je m'en souviens comme si c'était hier que de bons souvenirs en votre compagnie merci à vous de nous avoir fait partager votre aventure ... Que de belle rencontre inattendu .... Je vous dis bonne route ...